Confondez-vous résolution, intention et objectif ?

Confondez-vous résolution, intention et objectif ?

Nous voici à un temps crucial de l’année : on clot un chapitre et on initie un nouveau. On se sent investie d’une énergie galvanisante, comme un super pouvoir d’appuyer sur le bouton « reset ». Et oui ! En effet, le passage à la nouvelle année est réellement un passage, d’un cycle à un autre.

Et voilà qu’arrive le mot résolution, roi du vocabulaire de cette période. On aimerait tellement que les choses changent profondément : éradiquer ce qui ne nous ne sert plus et vivre enfin ce que nous désirons ! … De manière drastique. Que ce soit pour notre santé, nos relations (y compris notre relation à nous-mêmes), notre travail, nos finances, etc. Et on s’en donne à coeur joie à prendre des résolutions, tel un druide qui disposerait des herbes dans sa potion…magique pour opérer une transformation… tout aussi magique. Mais, que se passe-t-il ensuite ? Très rapidement, nos belles résolutions se dissolvent dans les airs. Avec, en guise d’effets secondaires : déception, culpabilité, sentiment d’impuissance. Et c’est normal. Pourquoi ? Parce que la résolution repose sur la notion de contrôle. Qu’elle induit un rapport violent avec soi-même : dans lequel on se donne une injonction et on exerce une pression. Et cela ne marche jamais. Ou alors à court terme et de manière superficielle et viciée (donc, ça ne marche pas). La clé première de toute transformation, c’est la bienveillance… envers soi-même. Une relation avec soi-même où l’on s’accueille avec amour inconditionnel, acceptation et on l’on s’encourage avec douceur. Nous sommes si bonnes à nous comporter ainsi pour accompagner nos enfants. Vous savez donc comment faire cela. Soyez une mère, votre meilleure amie pour vous-même. Et vous verrez : cela vous donnera des ailes. Les résolutions ne feront plus partie de votre univers. Car, vous serez dans un espace de connexion à vous-même, où vous pourrez percevoir la voix de votre coeur (versus celle de votre professeur ou de votre censeur) et cultiver votre jardin en osmose avec lui.

Vous placerez alors des intentions. L’intention, elle, émerge. Comme le parfum d’une fleur. Vous n’avez pas besoin de dicter quoi que ce soit ni de chercher. Simplement ac-cueillir. Et c’est là que la magie peut commencer à opérer. Si l’on reprend l’image de notre druide, il communique avec l’esprit de la plante, c’est comme cela qu’il en connaît la sagesse et l’utilise dans ses remèdes ou potions. C’est une conversation, un échange, possibles grâce à notre réceptivité. Vous devenez alors réellement au service de vous-mêmes et de votre vie. Une intention est telle une graine que vous semez. Et qui demande de l’attention, du soin, pour germer, puis éclore. À son propre rythme. Et chaque étape de ce déploiement est une réalisation en soi. Où l’on célèbre, on se réjouit de ces beaux mouvements de développement. (Ah ! Comme avec nos enfants, là-aussi). L’intention est également un sillon : elle donne un ancrage et une direction. Et c’est un mouvement qui part de l’intérieur (in-tention), contrairement à la résolution qui vient d’une pression extérieure (oui : la volonté, le contrôle, le jugement, ne jaillissent pas de notre for intérieur, mais de pensées et pressions qui pré-existent à l’extérieur de nous-mêmes et que nous faisons nôtres). Et un mouvement qui suit son cours, avec notre coopération et notre soutien.

Les objectifs sont là, ensuite, pour vous mettre en action afin d’accompagner votre intention à se concrétiser. Vos actions ont alors un impact réel. Parce que vos objectifs répondent à un mouvement qui a pris source à l’intérieur de vous ; ils reposent sur une intention qui est comme une boussole. Ils sont cohérents et réalistes. Ils procurent de la clarté et un sentiment d’enthousiasme, qui vous propulsent. Vous pourrez décliner de manière éclairée et distincte, vos objectifs pour les différents aspects de votre vie (santé, famille, relations, travail, etc). Comme un bouquet, harmonieux. Et vous n’aurez pas peur de les réajuster au besoin, en cours de route. Parce que vous aurez votre boussole : votre intention. Que vous prendrez soin de réajuster grâce à votre attention. Et parce que la vie est un mouvement. Vous pourrez y naviguer sans vous éparpiller ni vous perdre.

 

Dans ce passage à la nouvelle année, je vous ai concocté un magnifique Cahier-Rituel pour créer ce qui compte vraiment dans votre vie pour cette nouvelle année : JE TISSE MON 2018 Téléchargez-le gratuitement, en cliquant simplement ICI 

 

Je tisse mon 2018

Je tisse mon 2018

BONNE ANNÉE 2018 !

Dans ce passage à la nouvelle année, je vous ai concocté un magnifique Cahier-Rituel pour créer ce qui compte vraiment dans votre vie pour cette nouvelle année : JE TISSE MON 2018

Pour le télécharger gratuitement, cliquez simplement ICI

 

cahier-Rituel pour créer ce qui compte vraiment pour moi pour cette nouvelle année, Sergine Martinez

« Puisses-tu choisir ce qui va élargir et non rétrécir ton coeur, ton mental et ton existence.

Puisses-tu choisir ce qui va te faire avancer en dansant et non plus en traînant la jambe ou en somnolant.

L’âme et l’esprit ont un bon instinct. Sers-t-en.

L’âme et l’esprit ont de merveilleux dons du coeur. Révèle-les.

L’âme et l’esprit ont la capacité de voir loin, de souquer ferme et de cicatriser relativement bien. Sers-t-en.

Quand une personne vit pleinement, les autres en font autant. »

– Extrait de La danse des grands-mères de Clarissa Linkola Estès

De tout coeur, Sergine